Friday, May 19, 2006

DADA-BERLIN (II)


Devrait être dadaïste celui qui a compris, une fois pour toutes, qu’on a le droit d’avoir des idées que lorsqu’on les applique dans la vie − le type totalement actif, ne vivant que d’action, son seul moyen de connaissance.

(...)

Le dadaïste se sert de sa capacité psychologique de pouvoir lancer son individualité comme un lasso ou de la laisser flotter au vent comme un vêtement. Demain, il ne sera plus le même qu’aujourd’hui et après-demain, il ne sera peut-être plus « rien du tout » pour ensuite être tout.

Richard HUELSENBECK, En avant DADA. L'histoire du dadaïsme, 1920








QU’EST-CE QUE LE DADAISME ET QUE VEUT-IL EN ALLEMAGNE ? (1919)


I.


LE DADAISME EXIGE :

1. L’association internationale et révolutionnaire de tous les hommes et femmes créateurs et intellectuels du monde entier sur la base du communisme radical.

2. L’introduction progressive du chômage par la mécanisation généralisée de toutes les activités. Car seul le chômagedonnera à chaque individu la possibilité de prendre conscience de la réalité de la vie et de s'habituer enfin à faire sa propre expérience.

3. L’abolition immédiate de toute propriété (la socialisation) et l'alimentation collective ainsi que la construction de villes-lumières et de jardins qui seront la propriété de la communauté et permettront à l'humanité d'accéder à la liberté.


II.


LE COMITÉ CENTRAL PROPOSE :

a) L'alimentation quotidienne publique et gratuite de tous les hommes et toutes les femmes créateurs et intellectuels sur la Place de Potsdam (Berlin).

b) L’adhésion obligatoire de tout le clergé et de tout le corps enseignant à la profession de foi dadaïste.

c) Le combat le plus brutal contre toutes les tendances des prétendus « travailleurs de l’esprit » (Hiller, Adler), contre leur esprit bourgeois dissimulé, contre l’Expressionnisme et contre la culture post-classique telle qu'elle est représentée par le groupe du « Sturm ».

d) La construction immédiate d’un Centre d’Art d’Etat et l’abolition du concept de propriété dans l’art nouveau (expressionnisme) ; ce concept de propriété est absolument exclu dans le mouvement dadaïste supra-individuel, qui libère toute l’humanité.

e) L’introduction du poème simultané comme prière communiste de l'État.

f) L'utilisation des églises pour des performances bruitistes et des interprétations de poèmes simultanés et dadaïstes.

g) La création, dans chaque ville de plus de cinquante mille habitants, d'un Conseil Dadaïste pour la réorganisation de la vie .

h) La réalisation immédiate et à une large échelle d’une campagne de propagande dadaïste, avec cent cinquante cirques, pour l’information et l'éducation du prolétariat.

i) Le contrôle de toutes les lois et de tous les décrets par le Comité Central Dadaïste de la Révolution mondiale.

j) La réglementation immédiate de toutes les relations sexuelles selon l'esprit international dadaïste.

Le Comité Central des dadaïstes révolutionnaires
Groupe Allemagne : HAUSMANN, HUELSENBECK, GOLYSCHEFF.
Siège social : Charlottenburg, Kantstrasse 118
Les déclarations d'adhésion sont à envoyer à cette adresse.